En quelques mots ....

 

A propos de Golgota-Picnic

lundi 26 décembre 2011, par micheloury

"La France de 2011 peut-elle redevenir aussi obscurantiste et intolérante qu’elle le fut aux XVIe et XVIIe siècles en matière de religion ? Et nos Catholiques dits "intégristes" ont-ils vocation à être aussi lamentables, dangereux et caricaturaux que ces fondamentalistes musulmans qui veulent épouvanter le monde avec leur folie sanglante ?

Face au déferlement d’imprécations, aux malentendus, au refus de dialogue qui accompagnent les spectacles présentés au Théâtre de la Ville comme au Théâtre du Rond-Point, la question se pose..."
Le Nouvel Observateur


Mais quel est donc ce sacré qui tremble devant le rire, que les artistes font vaciller ? Quelles sont ces religions que la moquerie fait s’effondrer ? Quel est ce Dieu qui est blessé par une liberté de création capable de le contredire ? II n’existe que dans la tête vide de petits fascistes, trop contents de se transformer en templiers fous ou en djihadistes aveugles,
dansant avec les rabbins du Tea Party qui pactisent avec les mouvements néonazis anglais. Tous ceux-là ne sont-ils pas les premiers ennemis du vrai Dieu, du Dieu de tous ? Celui qui a sans doute beaucoup ri en 1545, en découvrant la gravure de Lucas Cranach, montrant le pape chevauchant une truie, avec la légende de Martin Luther : « Tu veux avoir un concile ? À sa place, reçois ma merde ! » Cette gravure ne fut ni brûlée
ni détruite. C’est ce Dieu-là qu’il nous faut.

Jean-Michel RibesPNG
extrait de l’article publié dans Le Monde du 4 nov 2011
et sur ventscontraires.ne