En quelques mots ....

 

Toute la lumière sur les ampoules à économie d’énergie

Que choisir pour ne s’abîmer ni les yeux, ni la santé ?

dimanche 11 décembre 2011

L’éclairage est un gros consommateur d’électricité dans l’habitat puisqu’il est la deuxième source de consommation derrière les appareils à froid. Il représente un peu plus de 15 % de la facture
d’électricité d’un ménage français avec une moyenne annuelle de 500 kWh par logement (figure 1).
En vingt-cinq ans, les Français ont triplé leur consommation en multipliant les sources lumineuses (330 millions d’ampoules sont vendues chaque année). D’autre part, cette énergie consommée représente 8 % des émissions planétaires de CO2, soit, pour l’année 2006, 20 millions de tonnes d’émissions en Europe. Pourtant, des solutions simples s’offrent aux utilisateurs pour faire baisser considérablement facture et gaz à effet de serre. Mais n’ont-ils que des avantages ?

Les ampoules à incandescence et halogène

L’ampoule à incandescence.

PNG - 94.1 ko
Répartition des consommations

L’ampoule classique à incandescence, inventée en 1878 par Thomas Edison, a véritablement révolutionné le monde. Mais cette technologie vieille de plus d’un siècle est aujourd’hui dépassée, car peu économique et très gourmande en énergie. 95 % de l’énergie qu’elle consomme est transformée en chaleur. Ainsi l’ampoule, dont la température s’élève jusqu’à 150°C, participe au chauffage du logement.
L’énergie restante (5 %) est convertie en lumière, soit 1 200 lumens pour une ampoule de 100 watts (12 lm/W).
Malgré ce faible rendement lumineux, l’ampoule à incandescence occupe encore 80 % du marché de l’ampoule, en raison de son prix très attractif et d’un choix important de formes, puissances…
Exemple : 1 heure d’éclairage avec une ampoule de 100 W à 0,50 € coûte 0,01 €.

- Lumen (du latin : lumière) : unité de mesure utilisée pour définir le flux lumineux (lm) ou le rendement lumineux (lm/W)
- Watt : unité de puissance Rendement lumineux : caractérise l’aptitude qu’a une source à transformer l’énergie électrique en énergie
lumineuse.

Télécharger cet article paru dans la revue ’Technologies et Formation’